« Quand je pense qu’on va vieillir ensemble » : On bande, on rit, on pleure.

La dernière création des Chiens de Navarre présentée aux Bouffes du Nord à Paris, Quand je pense qu’on va vieillir ensemble, s’inspire des séances de coaching modernes qui visent à rendre un humain plus beau, plus fort et plus intelligent.

chiens de navarre théâtre Bouffes du Nord tafmag 3

Les Chiens de Navarre réinvestissent les Bouffes du Nord pour jouer leur dernier opus, déjà présenté au même endroit il y a un an et demi. Des hommes et des femmes d’apparence banale, de classe moyenne ou chômeurs, sans histoire, au casier judiciaire vide, se réunissent lors de stages de développement personnel afin d’apprendre, ensemble, à affronter le monde. « Notre besoin de consolation est impossible à rassasier », cite Jean-Christophe Meurisse, créateur du spectacle et chef de la troupe. Stig Dagerman, écrivain suédois des années 40 qui abordait dans ses œuvres les tourments universels types l’amour, la sexualité et la moralité, a écrit ces mots. Jean-Christophe Meurisse les a érigé en leitmotiv. Quand je pense qu’on va vieillir ensemble s’empare des clichés dérisoires d’une micro société d’adultes d’aujourd’hui revendiquant finalement le même désir brûlant de recommencer à zéro pour continuer à vivre.

Ainsi, le jeune réapprend à frapper à la porte du bureau du boss pour passer un entretien.

chiens de navarre théâtre tafmag 2

On retrouve cette même situation dans la plupart des créations des Chiens. Dans Une raclette (2009), des voisins dînent autour d’une table et échangent sur le beau temps. Le spectateur est projeté dans la dégoûtante fadeur de l’ordinaire. Les voisins sortent par moments la tête de l’eau, trop longtemps immergée dans cette horrible banalité, pour se battre, s’aimer et se dévorer, bataille d’épée, plongée en apnée dans un saladier de sangria et scènes d’amour foudroyantes à l’appui.

Dans Nous avons les machines (2012), quelques figures de la vie associative de Saint-Martin-en-Laye participent à une réunion dirigée par l’adjoint au maire en vue de préparer une manifestation. Tout est normal quand tout à coup, les participants à la réunion se mettent à défoncer une chaise, devenue le bouc émissaire de leur incapacité à communiquer. Elle sera jetée et brûlée, afin qu’il ne reste rien de notre impuissance. Le procédé sera répété plus tard, mais cette fois, les comédiens seront peints en vert et joueront aux extraterrestres, se foutant à poils et utilisant leur trou du cul pour téléphoner au grand chef.

Des scènes du quotidien sont transpercées par des scènes de destruction. « Il s’agit d’un théâtre de pulsion, précise Jean-Christophe Meurisse. Il y a dans notre travail, une dimension cathartique. Notre créativité est basée sur la manifestation de l’inconscient. » Les Chiens de Navarre ne sont pas dans la caricature. Ils présentent l’humanité dans sa plus grande maladresse. Aucun jugement n’est prononcé. Personne n’est épargné. Ni les comédiens, ni le public, à la fois mort de rire et angoissé, ne sont sauvés.

chiens de navarre théâtre bouffes du nord tafmag 1

Jean-Christophe Meurisse a monté la troupe en 2005, alors qu’il était apprenti comédien. Ennuyé, il a voulu faire du théâtre autrement, privilégiant l’acteur à l’auteur. « Cassavetes a dit : « je ne peux rien faire sans mes acteurs », rappelle-t-il. Nous n’écrivons pas nos textes. Nous partons d’une idée et nous tissons le canevas au fur et à mesure. Les comédiens improvisent à chaque représentation. Nous nous surprenons toujours. L’accident nous intéresse. » Attention, tout est néanmoins précis, ficelé et extrêmement juste.

Quand on sort d’un spectacle des Chiens de Navarre, on est à la fois épuisé et regonflé à bloc. On a eu peur, on a rit, on a bandé, on a pleuré. « Nous racontons des choses tristes et mélancoliques, avec le rire », résume le metteur en scène qui s’est également attaqué au cinéma avec un premier moyen métrage Il est des nôtres, primé par le Syndicat de la critique en 2013 et rediffusé le 24 octobre prochain au Kosmos à Fontenay-sous-Bois. Les Chiens de Navarre s’attèlent actuellement à l’élaboration des Armoires Normandes, leur huitième création, prévue pour début 2015.

 

Julie Maury
Crédits photos : Philippe Lebruman

 

Les Chiens de Navarre, le site et la page Facebook.
Aux Bouffes du Nord à Paris jusqu’au 18 octobre.

à propos de l'auteur Julie

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *