PHOTOGRAPHIE // MICKY CLÉMENT, TROP BEAU POUR ÊTRE VRAI

Nous sommes tombées sur les photos de Micky Clément au détour de nombreux comptes Instagram… Heureux hasard ! Régulièrement exposé à la Galerie Derouillon, le photographe français nous plonge dans un univers mystérieux et surréaliste. Avec pour sujets les paysages urbains et naturels, l’artiste crée par la retouche des scènes très graphiques, dignes de décors de cinéma.


  • ROSE & BLEU D’AVANT L’ORAGE

Ses photographies nous ont tout de suite coupé le souffle par cette lueur bleutée irréelle qui les habite et leur atmosphère si particulière. Elles laissent voir une sorte d’espace hors du temps : le calme avant la tempête. Ses photos sont figées, tranquilles, presque trop… On se demande si tout ne va pas exploser d’un instant à l’autre.

Les photos présentées ici sont un mélange de deux séries, « Ancora Vita » et « Waiting Period ». Palmiers pris dans le vent, piscines, terrains de tennis, marches d’escalier, pots de fleurs… Les sujets de ses photos sont banals, mais par le post-traitement des couleurs, Micky Clément fabrique un univers hypnotisant, centré autour de nuances de bleu et d’un rose aveuglant. C’est la nature morte revisitée. Le photographe joue sur les oppositions de couleurs, de textures et les ombres pour structurer ses photos.

Son travail nous rappelle les séries de Hopper pour leurs ambiances figées du soir, le bleu des piscines de David Hockney, mais surtout l’ambiance énigmatique de la série « L’Empire des Lumières«  de Magritte, où le mélange des lumières, entre éclairage naturel et artificiel, produit une vive impression d’étrangeté. Impossible d’en détacher le regard !

 

                                             MICKY CLÉMENT             → Site                            → Instagram

 

About The Author: Juliette Mantelet