PHOTOGRAPHIE // ANOUCK EVERAERE : ENTRE TERRE ET MER, LA DISTANCE INVISIBLE

Ce mardi vous présente la Namibie. La série « Avant la mer » d’Anouck Everaere montre une station balnéaire au nord de Swakopmund, construite au milieu de rien où se rendent quelques touristes égarés et stagnent d’autres plateformes pétrolières en réparation.


 

  • ENTRE TERRE ET MER

« Avant la mer », il y a cette ville en pleine construction avec ces nouveaux quartiers résidentiels face à l’eau. Anouck se met à distance des habitats et de leurs habitants, assurant ne pas savoir créer de lien avec ce(ux) qui l’entoure(nt). Alors elle observe de loin avec « [s]on regard d’européenne« , isolée comme l’est la ville du pays.

À cet abandon s’ajoute la dimension territoriale : comment construire l’espace ? Mieux, comment le représenter ? Quelle distance idéale permet d’illustrer en sentiment d’appartenance ou au contraire, d’exclusion ? La jeune photographe teste son éloignement, avec le sentiment que parfois, elle capture la seconde juste après la disparition de l’homme. Un moment furtif et pesant qui annonce peut-être qu’il n’y aura plus jamais aucun passage.

Inspirée par la photographie documentaire, Anouck admet vouer « une admiration sans faille » à Nan Goldin, Ryan McGinleyHarry Gruyaert, Rinko Kawaushi ou encore Marie-Nöelle Boutin.

 

 

ANOUCK EVERAERE → LE SITE

 

About The Author: Pauline Guillonneau

Après avoir travaillé en télé, en radio et en presse écrite à Paris, Londres et Sydney, j'ai finalement opté pour la presse web dans cette bonne vieille capitale française en créant TAFMAG.