PHOTOGRAPHIE // ANNA PROKULEVICH, LA POÉSIE DES FILS ÉLECTRIQUES

Anna Prokulevich est une jeune photographe d’origine biélorusse, âgée de 21 ans. Née à Minsk, elle a décidé de venir en France pour suivre des cours de cinéma à La Sorbonne. Il ne passe pas un jour sans qu’elle ne filme ou ne photographie. Elle le dit d’ailleurs, elle ne vit que pour « capturer et documenter la réalité ».


  • UN REGARD SUR L’ORDINAIRE

Anna livre donc des images qui s’inscrivent dans un style très documentaire. Elle nous fait poser les yeux sur des réalités peu esthétiques ou qu’on ne prend pas le temps de regarder d’ordinaire. Ses sujets sont les barres d’immeubles, les façades délabrées, les poteaux électriques… Un peu à la façon de Depardon dans sa série cultissime « La France », elle documente la réalité sans filtre.

La série que nous vous présentons s’intitule « Nature Morte », c’est une succession de paysages en apparence ordinaires. Aux hasards de ses balades, en France, en Biélorussie ou en Pologne, Anna fait dialoguer la nature, l’urbain et l’humain.

Ce sont les lignes qui structurent son travail. Lignes parallèles ou perpendiculaires, ciel et terre qui se répondent, nature et traces de l’homme, la jeune photographe fait preuve d’un réel souci de composition et produit une mise en scène réfléchie et efficace. La composition géométrique et les touches de couleurs qui éclaboussent ses photographies leur donnent une certaine beauté, une beauté du quotidien.

 

                                     ANNA PROKULEVICH          → Site             → Instagram

About The Author: Juliette Mantelet