PORTRAIT // G.Kero : peinture, animaux et kamasutra

En 2014, les paparazzis avaient pris en photo Kate Moss portant une chemise pop tachetée d’une multitude de mini Bowie. Il s’agissait de la chemise Space Man by G.Kero. « Fashion coup de coeur » chez TAFMAG. La marque vient de sortir sa collection printemps-été 2015.
Gkero mode et peinture TAFMAGLa créatrice de la marque, Marguerite Bartherotte, ne peint pas sur toile mais sur t-shirt. Ancienne étudiante de La Cambre à Bruxelles, le cadre scolaire l’a très vite ennuyée et le monde des galeries d’art ne l’a pas tentée. Elle peint depuis qu’elle est gamine, pour peindre. Aussi bien inspirée par les peintures des grottes de Lascaux que par l’expressionnisme, son style se définit par des couleurs violentes, des lignées acérées.
Avant G.Kero, créée en août 2011, le frère de Marguerite, Philippe, est en voyage à Rio de Janeiro et cherche à se saper. Peu attiré par les standards de la mode locale, il demande à sa frangine de lui envoyer quelques uns de ses dessins pour les imprimer sur des t-shirts. C’est en voyant des photos de son frère se pavanant fièrement sur la plage que Marguerite a la révélation : elle fera du tissu son espace d’expression.
Gkero-tafmag-mode-interview-3Des potes passent alors se faire peindre leurs t-shirts à son atelier, au Cap Ferret. Elle peint à même le tissu en échange de quelques billets. Même Marion Cotillard, de passage dans la région, a demandé à avoir son propre débardeur. Christian Filippini, agent de marques de mode qui représente notamment Swildens, American Vintage et la collection athé de Vanessa Bruno, les a invités à exposer au salon Who’s Next en janvier 2011. Carton plein.

Quelques mois plus tard, Philippe et Marguerite ont créé la marque. « On a voulu passer d’un truc cool, à quelque chose de beau. » Marguerite veut mettre de l’humour dans la mode, « inexistant », selon elle. « Je veux faire sourire les gens, les rendre heureux. » L’artiste peintre et désormais styliste, utilise la couleur et les animaux, « parce qu’ils sont plus graphiques que nous et qu’ils me permettent d’utiliser plein de couleurs. Et la couleur, c’est la santé. »
Gkero-tafmag-mode-interview-4
Également musicienne (elle chante et compose pour J’ai un père écrivain, duo qu’elle forme avec une copine) et fan de rock, elle peint des Mick Jagger, des David Bowie et des Bob Dylan. Dans son art, elle mélange peinture et musique.

Impossible de ne pas mentionner la pièce culte de G.Kero : la chemise Kamasutra. « J’ai peint 60 positions différentes sur une chemise. Le côté strict et classique de la chemise dénote à mort avec les personnages en train de copuler. Les gens raffolent de ce paradoxe. » Parmi les fans, Emilie Ratajkowski et Cara Delevingne. 
A l’époque, Marguerite Bartherotte nous avait confié son désir d’aller vers l’abstrait. C’est chose faite, avec les pièces ci-dessous, très inspirées par Rothko. « J’ai envie de montrer de quel bois je me chauffe et de sans cesse innover. » Pour l’artiste, la mode est un jeu. « On veut être intéressant. Ne pas simplement s’arrêter au joli. »
Gkero-tafmag-mode-interview-5
Et pourquoi G.Kero ? C’est le diminutif de Gisèle Kerozène, court métrage déjanté réalisé par Jan Kounen à la fin des années 80. Antonin Bartherotte, leader du groupe de rock Hangar et frère de Marguerite, a surnommé ainsi sa sœur. Dingo.
Julie Maury
Crédit photos : Alice Moitié
Retrouvez la collection Printemps-été 2015 sur www.gkero.fr

About The Author: Julie

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *