[13/11-18/12] L’agence Ostkreuz fête ses 25 ans à Paris avec les meilleures photos de ce dernier quart de siècle

L’agence allemande de photographie, Ostkreuz fête ses 25 ans. Une rétrospective de ses plus grandes photographies du dernier quart de siècle est organisée à l’espace Paradis à l’intérieur de BETC puis à la Goethe Institute. On s’est rendues au vernissage et voici les cinq artistes qui nous ont franchement tapés dans l’œil.

 

TOBIAS KRUSE – Material

Tobias Kruse a composé une mosaïque de 44 photographies prises dans les 10 dernières années. 10 ans en 44 instants. Le photographe a su réunir un ensemble de clichés représentatifs de moments indicibles, immatériaux, des instants intimes qui incarnent chaque étape essentielle du temps qui passe. Presque comme un journal intime, Tobias se livre dans une narration qu’il laisse le soin au spectateur de lire. Tel un Rubik’s Cube, la mosaïque évolue, les cadres bougent, l’histoire change, un nouveau sens de la vie est ainsi mis en évidence.

tobias-kruse-material tafmag the arts factory magazine

 

DAWIN MECKEL – Downtown

On en parle dans la première revue TAFMAG : en s’intéressant à la techno, on a forcément dû passer par Détroit. Voilà quelques années, l’ancienne reine de la production automobile a fait faillite ; des milliers de travailleurs se sont retrouvés sans rien, tâchant de ne pas tomber dans les facilités de la drogue. Toujours est-il que la white flight – la fuite des blancs-, a laissé une ville déserte, sans âme. Le travail de David Meckel illustre parfaitement ce tableau fantasmagorique résultant d’une crise économique sans précédent aux Etats-Unis. Dawin Meckel s’intéresse tout particulièrement à l’homme dans son environnement, ici, celui qui n’existe plus.

Le titre de la série Downtown suggère l’effondrement d’une ville qui ne tient plus que sur ses ruines et sa solitude.

dawin-meckel tafmag the arts factory magazine photography

 

JORDIS ANTONIA SCHLÖSSER – La Havane entre deux époques

L’intemporalité de la série de Jordis Antonia Schlösser nous a séduite : la photographe a longtemps vécu à Cuba où elle a réalisé sa série La Havane entre deux époques, de 1992 à 2000. L’incertitude, la nostalgie et l’espoir règnent sur l’île, à l’heure de l’apaisement progressif de l’ère Fidèle Castro. Une plongée dans un quotidien enfermé où l’on doute parfois mais où l’on espère toujours.

 

SIBYLLE FENDT – Voyage des Gärtner

Sibylle Fendt a réalisé une série sincèrement émouvante. Devant les clichés tirés du Voyage des Gärtner, on se rappelle de la puissance de la photographie. Le temps d’un voyage, la photographe a partagé la vie de Lothar et Elke Gärtner. C’était le souhait de Lothar, de faire un dernier voyage avec sa femme Elke, atteinte d’alzeihmer, avant qu’elle ne sombre complètement dans la démence. Que reste-t-il d’une vie, quand celle-ci disparaît peu à peu ? Que reste-t-il d’un amour, quand celui-ci s’efface d’un coup ?

Sibylle-Fendt_Gärtners-Reise01

 

MARC BECKMAN – Anniversaires

L’anniversaire, celui qui fête la récurrence d’un événement passé : la naissance d’un enfant, la chute du mur de Berlin, le printemps de Prague, la révolution d’Iran, le 11 Septembre… Marc Beckman a voulu travailler avec le souvenir, celui qui crée l’Histoire, celui qui permet de se rappeler et de se remémorer à travers le temps. L’anniversaire et le souvenir sont fondamentaux dans la construction de l’identité de chacune de nos sociétés. Avec plus ou moins de recul sur l’Histoire, Marc s’est rendu à ces différents jubilés pendant dix ans, créant ainsi une large collection de commémorations collectives.

marc-beckman-tafmag-photograpy-the-arts-facotry-magazine-ostkreuz-2

 

 

 

GALERIE PASSAGE DU DÉSIR
85-87 rue du Faubourg Saint-Martin
75010 Paris
Du 13 au 29 novembre
GOETHE-INSTITUT PARIS
17 avenue d‘Iéna
75016 Paris
Du 13 novembre au 18 décembre

 

Plus d’informations sur le site de l’agence Ostkreuz

About The Author: Pauline Guillonneau

Après avoir travaillé en télé, en radio et en presse écrite à Paris, Londres et Sydney, j'ai finalement opté pour la presse web dans cette bonne vieille capitale française en créant TAFMAG.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *