JEUDIG’ #42 // Kofi Kwarko Gyan, l’étoile filante du Ghana

Aujourd’hui, je dig 24 Hours In A Disco de Kiki Gyan (Soundway, 2012)

 

Le surdoué du clavier

Kiki Gyan, de son vrai nom Kofi Kwarko Gyan est né le 7 juin 1957 à Takoradi, Ghana, quelques mois avant l’indépendance. « K.K. » commence le piano a 5 ans, quitte l’école à 12 pour rejoindre le band afro-rock britannique Osibisa quelques années plus tard, avec qui il fera toutes les tournées internationales. À 18 ans, il gagne plus d’un million de dollars, traîne avec Elton John, Mick Jagger et a joué pour la reine d’Angleterre. Il est l’un des musiciens de studio les plus demandés, rencontre la même année Marvin Gaye, Peter Tosh et Stevie Wonder… À qui il est sans cesse comparé. Il apparaît dans les classements des meilleurs claviéristes du monde et se marie avec la première fille du musicien Fela Kuti, Yeni Anikulapo-Kuti. Le tout, avant 25 ans.

Des débuts pour le moins prometteurs mis à mal par une addiction ravageuse pour la drogue qui le laisse sur la paille autant physiquement que financièrement, dans les années 1980. On le trouve alors mendiant sur les trottoirs d’Accra, cherchant désepérément à alerter les musiciens qui croisent son chemin des dangers de son addiction… Sans qu’il arrive lui-même à s’en détacher. Son ami de longue date et musicien, Hugh Masekela, tente de le sauver en l’envoyant en rehab. Mais les effets de la cure sont brefs. Kiki est retrouvé mort le soir de sa fête d’anniversaire, en 2004, dans les toilettes d’une église, probablement des suites de maladies contractées à cause de ses addictions. So long, Kiki.

 

24 Hours In A Disco

En 1979, il enregistre avec le musicien Kofi Ayivor, membre de Osibisa un morceau qui fait un hit en Angleterre et USA : 24 Hours In A Disco. Travailler avec Kiki, c’est magouilles et compagnie : Ayivor raconte que Kiki prétend devoir retourner au Ghana pour s’occuper de sa mère, souffrante – en fait, il apporte le morceau au Nigeria – marché musical florissant à l’époque – pour en sortir une « Kiki-only » vocal version (c’est celle qui apparaît sur cette compilation). Puis garde évidemment tout l’argent pour lui.

24 Hours in a Disco est une compilation de titres disco enregistrés par Gyan entre 1978 et 1982. Les morceaux sont relativement longs, entre 6’30’’ et 10’’, typiques de la disco de Gyan. Les lignes de basses sont bien funk, la voix est haut perchée, reconnaissable entre mille, comme le son de son clavier. Disco Dancer ouvre l’album avec sa sunshine-disco actuelle. Tantôt disco pur jus « américanisant », à la Chic comme dans la track-titre, 24 Hours in a Disco, ou Keep on Dancing ; puis disco minimale dans Pretty Pretty Girls : une ode avec claquements de mains ode aux jolies filles, de près de 10 min (9’16). Et puis, le brut, percussif, presque violent Sexy Dancer. Loving You clôt l’album avec une balade nous faire ré-atterir les deux pieds sur Terre, la tête dans les étoiles.

Une disco du retour à ses origines qui grâce à sa redécouverte sur Soundway influence à nouveau nombre de groupes et a refait son apparition sur nos dancefloors.

 

Paloma Colombe

 

About The Author: Paloma Colombe