ILLUSTRATION // SIMON ROUSSIN, LE COWBOY À LA PALETTE

Né en 1987, Simon Roussin sort diplômé des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2011. Deux ans avant, en 2009, il montait la très appréciée revue Nyctalope, au coté de Marion Fayolle et Matthias Malingrëy.


 

  • IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST

Après une première exposition en 2013, « Heroes and Villains » à la galerie Art Factory à Paris, qui reprenait un de ses sujets préférés, la figure du héros, Simon Roussin ne cesse d’être présent un peu partout, accompagné de ses feutres ou à l’aquarelle.

En 2017, il est placardé dans tout Paris à l’occasion de Paris Plage, pour qui il illustre le Parc Rives de Seine et le Bassin de la Villette. Dans une ambiance rétro. On le retrouvait aussi il y a peu chez Fotokino, à Marseille, pour l’exposition « Été indien ». À cette occasion, il s’essaie à la peinture à l’huile. On y découvrait alors des cow-boys, des femmes fatales ou de grandes étendues, aux cadrages très cinématographiques. Une autre de ses grandes passions.

Un autre sujet que Simon Roussin maîtrise à la perfection, les paysages. Il dessine des volcans en fusion, des plaines du Far-West, des bords de mer, des grottes, ou encore des paysages glacés. Rien ne résiste à son inspiration. Parfois flamboyants, parfois frappés d’une bonne dose psychédélique comme on peut le voir dans la bande dessinée « Le bandit au colt d’or » aux éditions Magnani.

 

 

 

 

 

 

                                        SIMON ROUSSIN                   → Site            → Instagram

About The Author: Malina Cimino