ILLUSTRATION // RITCHELLY OLIVEIRA, UN AMOUR DE BRÉSILIEN

Ce week-end débutait le carnaval de Rio, raison suffisante pour la rédac’ de passer ce mois de février sous le soleil du Brésil. On commence avec le noir et blanc intense du jeune dessinateur né à Xinguara, Ritchelly Oliveira. En 2012, il intègre l’université de Goias en ats visuels. Aujourd’hui âgé de 24 ans, il fait preuve d’une dextérité impressionante qu’on vous présente sur Tafmag.


 

  • BLACK BRASIL

Ses dessins, si réalistes que l’on se demande parfois si ce ne sont pas des photographies, sont travaillés a partir de portraits qu’il prend lui-même. Dans la série « Lacunas », il met en scène son inspiration première, l’amour, à travers des témoignages. Son objectif : tracer les contours de l’amour universel.Aujourd’hui, c’est un nouveau sujet qui occupe ses jours, celui du mouvement noir. Celui qui lui apporter de la visibilité et un espace de liberté au regard de la scène politique brésilienne mais aussi mondiale. Sous sa mine graphite se révèle une forte intensité souvent accompagnée d’oiseaux et de fleurs, la encore, l’amour reste en symbole. Même s’il travaille aussi en couleurs, l’artiste apprécie la liberté du noir et blanc qui permet à celui qui regarde ses dessins de se l’approprier et de le voir avec les couleurs qui lui sont propres. Déjà exposé au Brésil, en Europe et aux États Unis, il y a fort a parier que Ritchelly Oliveira nous réserve
bien de nouveaux sujets-surprises.

 

 


 

 

« SON OBJECTIF :

TRACER LES CONTOURS

DE L’AMOUR UNIVERSEL. »

 

 


 

 


 

 

« UN ESPACE DE LIBERTE

AU REGARD

DE LA SCENE POLITIQUE.»

 

 


 

RITCHELLY OLIVERA        Instagram      → Facebook 

 

About The Author: Pauline Guillonneau

Après avoir travaillé en télé, en radio et en presse écrite à Paris, Londres et Sydney, j'ai finalement opté pour la presse web dans cette bonne vieille capitale française en créant TAFMAG.