HIGH FIVE // Les 5 expositions à voir au mois de la photo OFF en avril

En 2017, le mois de la photo se fait une beauté ! Finies les visites grelottantes du mois de novembre et surtout, bonjour la banlieue parisienne. Cette année, le festival organisé par Paris Photographique, sous l’égide de Niel Atherton, devient le mois de la photo-OFF du Grand Paris, dans la bonne humeur du mois d’avril.

Les deux journées d’inauguration se déroulent les 1er et 2 avril, rue Androuet à Paris. Pour vous faire découvrir ce festival tout de pellicules et de flash vêtus, on a sélectionné pour vous les 5 expositions à voir absolument parmi les 96 expositions inédites.

Holly Falconer

En 2016, Holly Falconer présentait son exposition Night Clubbing au Point Ephémère. Elle revient en avril avec le projet Parade et nous propulse dans les rassemblements britanniques, au milieu de ces femmes du XXIe siècle qui se battent pour se faire écouter, que ce soit au sujet des violences conjugales, du premier marathon féminin, des transgenres ou des personnes non-binaires. Très exposée en Europe, notamment à Londres et à Dublin, la jeune artiste se fait entendre au travers de ces photographies perçantes.

Studios Paris, 3 rue Androuet, 75018 Paris du 1er au 2 avril 2017, pour l’inauguration du festival.

 

Marion Moulin

Marion Moulin photographie la réalité. Sans artifices, elle rapporte un peu d’ « ailleurs ». Dans Colores cubanos, elle nous propulse à Cuba, cette île qui survit malgré les menaces des Etats-Unis. Grâce à des paysages incroyables, des couleurs hors du commun et des corps ancrés dans la réalité du pays, la photographe ramène un peu d’atmosphère cubaine et contre toute attende, de calme, venu de cet endroit aujourd’hui appelé « burdel del mundo ».

 

Laboratoire PCP Photographie, 258 rue Marcadet, 75018 Paris, du 29 mars au 15 juin 2017

 

Shelbie Dimond

Shelbie Dimond, c’est l’incarnation de la nostalgie. À seulement 25 ans, cette américaine originaire de Kalamazoo, Michigan, travaille sur le corps de la femme à l’aide de son appareil argentique. Que ce soit en couleurs ou en noir et blanc, chaque femme qu’elle capture s’exprime à travers les mouvements de son corps. Shelbie présente un travail digne de la période underground britannique, qui rappellerait presque la musique des Joy Division.

 

Impossible Projet Space Paris, 77 rue Charlot, 75003 Paris, du 14 avril au 5 mai 2017.

 

Shingo Kanagawa, Hirohisa Koike & Manon Giacone

L’exposition Partage regroupe le travail de trois photographes et crée une alliance franco-japonaise, sur les pas du mouvement des années 1970 « Shi-shasin » ou « Photo privée ». En photographiant des éléments de la vie de tous les jours, l’appareil photo devient un narrateur omniscient et le spectateur, le témoin d’une vie qui n’est pas la sienne.

© Shingo Kanagawa

Galerie Planète Rouge, 25 rue Duvivier, 75007 Paris, du 6 au 17 avril 2017

 

Elise Prudhomme

Nue, elle se pose dans des décors naturels comme urbain et s’impose devant l’objectif. L’appareil, intrusif, capture l’essence de ce corps féminin dans des éléments naturels qu’il s’approprie. Retour à l’état animal, là où le corps ne fait plus qu’un avec le décor qui l’entoure. Exposed | À découvert est un hymne au corps de la femme. C’est le premier volet d’une série photographique débutée dans les années 1980 par l’artiste.

 

Studio Galerie B&B, 6 rue des Récollets, 75010 Paris, du 28 mars au 23 avril 2017

 

Festival mois de la photo-OFF du Grand Paris
Paris et Banlieue Proche
Tout le long du mois d’avril 2017

Inauguration le 1er et 2 avril à partir de 14h, rue Androuet avec expositions, foodtrucks, DJ sets et même l’atelier de Print Van Paris !

Nina Lecourt

à propos de l'auteur Nina Lecourt

Ma grande passion : le cinéma, la musique et tous les plus grands acteurs culturels qui font la richesse de notre société 3.0. J'ai traversé la Manche pour étudier le journalisme télévisuel avant de revenir vers ma France natale pour partager mes passions, mes coups de coeur mais surtout appliquer le crédo de Hemingway: "Paris est une fête".