HIGH FIVE // Les 5 courts métrages du Nikon Film Festival à voir absolument

Une rencontre, qu’est-ce que ça vous évoque? À l’occasion de la 7e édition du Nikon Film Festival, Cédric Klapisch, Lisa Azuelos, Kyan Khojandi et 7 autres jurés vont regarder et juger pas moins de 1274 courts métrages, chacun d’une durée inférieure à 140 secondes sur le thème de la rencontre.

Entre drames épurés, comédies émouvantes, films d’animation et documentaires, les cinéastes s’expriment en mettant en image une “rencontre”, en s’inspirant de notre société et de ses évolutions.

Jusqu’au 15 février, les internautes ont la possibilité de voter pour les films qui les inspirent le plus. C’est donc pour vous aider à faire votre choix, que nous vous avons sélectionné les cinq courts métrages à voir absolument, avant la clôture du festival.

 

Je suis ton premier amour de Jeremy Levy

Déclarer sa flamme, ce n’est jamais facile. Alors imaginez quand nos mots – maux – se retrouvent sans réponse. À 8 ans, Aimy cherche désespérément à attirer l’attention de Thomas, ce garçon qui semble décidé à ne pas lui répondre. Grâce à l’utilisation d’une vue subjective, le spectateur ne peut que se fondre dans le regard de la fillette, qui se lance dans ce monologue honnête et sans artifice. Une belle ode à l’amour et à l’innocence de l’enfance.

Je suis ton premier amour Je suis branche(s) tafmag nikon festival

 

Je suis #Unebiche de Noémie Merlant

Nina dans le réel s’appelle @Ninalabiche sur Snapchat. Elle est accro aux réseaux sociaux, aux cigarettes et à l’image qu’elle renvoie sur la toile. Alors, derrière son écran et son filtre de biche, elle tente de se trouver. Sauf qu’il n’est pas toujours évident de se débarrasser de son filtre et parfois, on risque de rester bloquer avec…

tafmag je suis une biche nikon festival court metrage cinema

 

Je suis branché(s) de Sophie Martin & WilliamK

Mischa et Alex se rencontrent en soirée. Grâce à une application avec laquelle ils peuvent savoir s’ils sont compatibles, Alex va essayer d’attirer l’attention de Mischa. Alors que leur taux de compatibilité est à son paroxysme, il chute soudainement entraînant le départ de Mischa, rattrapée par la réalité. Dans un univers proche de celui de Black Mirror, Je suis branché(s) dénonce notre addiction aux réseaux sociaux. Derrière nos écrans, on cherche à éviter la réalité, mais qu’on le veuille, ou non, elle finit toujours par frapper.

Je suis branche(s) tafmag nikon festival

 

Je suis phobic of love de Marie Jardillier

Une musique entraînante, une voix off et subjective qui n’est autre que la voix française de Julia Roberts et… Stella. Stella a un problème : après avoir donné rendez-vous aux hommes qu’elle croise sur des sites de rencontre, elle n’arrive jamais à aller jusqu’au bout et renonce. Face à elle même, son intuition prend la parole. Drôle et pétillant, ce court métrage nous met face à nos propres peurs. Mais parfois, aucun échappatoire n’est possible. Quand faut y aller, faut y aller.

Je suis phobic of love Je suis branche(s) tafmag nikon festival

 

Je suis un vieux refrain – Houdia Ponty

À travers le regard d’un vieil homme assis à l’intérieur d’un café, le spectateur est témoin du temps qui passe. Trop vite. Alors qu’il voit cette femme pour la première fois, l’homme va essayer d’attirer son attention jusqu’à la suivre chez… lui. Sans parole, la musique prend non seulement le rôle de la voix du vieil homme, calée sur le rythme de ses actions, mais elle incarne aussi une nouvelle manière de communiquer et de se rappeler.

Je suis un vieux refrain Je suis branche(s) tafmag nikon festival

 

Votez jusqu’au 15 février 2017 sur le site du Nikon Film Festival

 

About The Author: Nina Lecourt

Ma grande passion : le cinéma, la musique et tous les plus grands acteurs culturels qui font la richesse de notre société 3.0. J'ai traversé la Manche pour étudier le journalisme télévisuel avant de revenir vers ma France natale pour partager mes passions, mes coups de coeur mais surtout appliquer le crédo de Hemingway: "Paris est une fête".

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *