HIGH FIVE // Les 5 artistes à voir abolument au festival de la Douve Blanche

TAFMAG repart en festival. Ce weekend, c’est la deuxième édition de la Douve Blanche, organisée par le collectif Animal Records, qui a fait l’objet d’une interview dans notre rubrique Melting Potes. Découvrez-ici notre sélection des 5 groupes que l’on veut absolument voir ce 2 juillet.

MOI JE

Les 4 lyonnais de Moi Je ont rapidement su s’installer dans le paysage pop français. Leur dégaine j’men foutiste ? Leur nom de scène faussement arrogant ? La chaleur de leur voix rauque et de leur musique, aux accents pop et funk ? Tout à la fois sûrement. On a découvert Moi Je l’année dernière, alors qu’ils commençaient avec leur titre Respire. Une partie de la rédac a pu les voir en live, une générosité sans fin, m’a t-on dit. Des rengaines kitch qui rentrent dans le système et qu’on est ravis de re(voir) samedi.

KillASon

Grande révélation du concert Converse Avant Poste et grosse surprise. On avait été intriguées de connaitre la dynamique de ce rappeur français qui rappe comme un américain. Un personnage exubérant, presque schizophrène qui a une aisance naturelle sur scène et une timidité off-stage saisissante. Ses paroles sont le reflet du penchant « on-stage », avec un second degré version XXL : « I’m the hoddest in town », fin mix de hot et odd. Si KillASon a commencé par la danse (on vous laisse découvrir les quarts de final du BeatDance 2016 dont il a fait partie), il sait également faire naître un dirty rap, sur les pas d’un Tyler The Creator. « Make sure, you are all ready for what’s coming », prévient-il.

NZCA LINES

« Un des meilleurs album electro du moment », avait écrit Les inrocks en début d’année, évoquant Infinite Summer. Nzca Lines, dont on a déjà présenté plusieurs titres dans nos playlists du mercredi, ont de fait ajouté une langueur très poétique à leur musique electro. Au même titre que leur nom de scène qui fait référence aux formes parfaites des géoglyphes péruviens de Nazca. Le duo est composé d’un proche de Metronomy et de la batteuse de Hot Chip et dont on a hâte de voir les grâces sur scène.

BLOUM

On a sélectionné Bloum pour les nouveaux arrivants chez TAFMAG. Les anciens, vous connaissez déjà le groupe de techno live ? On les a rencontré voilà déjà plus de deux ans et on a même programmé Bloum à plusieurs reprises lors de nos événements, dont notre tout premier anniversaire au Bus Palladium. Belle époque. C’est en les revoyant en live ce weekend au Bateau Music Festival que l’on a été témoins de l’avancée à pas de géant du groupe. On savait déjà qu’ils étaient d’incroyables zicos mais là, on a été scotchées par le millimétrage de leur live et leur aisance à nous emporter très loin, avec eux.

JC-303

L’inconnu de cette programmation douve-blanchienne. C’est d’autant plus intriguant que l’on se calera devant son « DJ set hybride live », samedi à la nuit tombée. Un pitch qui semblerait autant plaire aux aficionados de techno qu’à ses néophytes. Mélangeant pêle-mêle acid et techno nineties, sur des nappes electronica, JC-303 créera des ponts entre les belles années techno originelle aux sonorités vintage et l’electronica d’aujourd’hui. Une jolie préparation pour Molécule qui prendra ensuite la main, clôturant la soirée de ce 2 juillet.

tafmag-the-arts-factory-magazine-jc303-acid-techno-la-douve-blanche-intrigue-de-l-ete

Cette sélection est bien évidemment non-exhaustive, Découvrez l’ensemble de la programmation sur la page de l’événement Facebook. Et pour notre part, on ouvrira les festivités du dimanche par un DJ set TAFMAG complètement ensoleillé !

 

About The Author: Pauline Guillonneau

Après avoir travaillé en télé, en radio et en presse écrite à Paris, Londres et Sydney, j'ai finalement opté pour la presse web dans cette bonne vieille capitale française en créant TAFMAG.