PORTRAIT // French 79, l’hyperactif de l’electro

Le rendez-vous est fixé au Café Charbon qui juxtapose le Nouveau Casino où Simon Henner, alias French 79, s’apprête à jouer le soir même. Simon, c’est ce musicien multitask, d’abord fondateur du groupe Nasser à Marseille, puis du groupe Husbands aux côtés de Kid Francescoli et Oh! Tiger Mountain et enfin de son projet solo, plus récemment, French 79.

→ N’hésitez pas à cliquer sur les liens correspondant aux noms ci-dessus si ils ne vous disent rien. On vous promet, chacun d’entre eux vaut le détour.

French-79-tafmag-musique-simon-henner

French 79 est né de l’envie de sortir les morceaux que Simon avait créés mais qui ne fonctionnaient pour aucun de ses deux autres groupes. Une sorte de tambouille de morceaux qui ont eu droit à une seconde vie, en somme.

On a dit tambouille, pas poubelle : le fil rouge du projet French 79 est clair et défini. Il s’agit d’electro-pop façon French Touch, revisitée à la sauce 2015 : sombres mais rêveurs, les beats s’enchaînent, se déchaînent, ils montent doucement, explosent pour mieux se raviser, calmement.

Simon a la trentaine passée et a mieux connu que la plupart des artistes que nous interviewons, les vagues French Touch et electro en France. « On a une forte culture electro en France », confirme le musicien en donnant en référence les Daft punk, encore et toujours. « Une culture electro plus classe que celles des Etats-Unis, de l’Angleterre ou de l’Allemagne, avec au départ (dès les années 1960, ndlr), des sons de synthé dans nos musiques de films. C’est une esthétique bien à nous », poursuit-il en évoquant un certain de Roubaix.

Depuis quelques années, l’electro fait en effet un retour fracassant. « Pour la musique comme pour la mode, il y a des cycles de 20 ans, de toute façon », rappelle celui qui compte bien monter dans le train en marche.

Depuis Marseille, Simon effectue un travail quelque peu schizophrène en jonglant entre Nasser, Husbands et French 79 à ses heures perdues. Mais après plus de dix années de carrière, il reste un musicien prolixe. À la fin de la journée, une multitude de titres electro qui ne correspondent ni à Nasser ni à Husbands, restent, vierges et esseulés. « J’ai une poubelle bien remplie de titres », rit-il. Nous, on dit tambouille, toujours.

Les projets sont compliqués à prévoir, avec notamment l’envolée de Husbands l’année dernière, mais Simon réfléchit à un premier album pour « French » cette année 2016. Il sera facile de miser dessus, vu l’étendue des compositions presque prêtes qui ne demandent qu’à être écoutées.

On le savait déjà, on en est sûrs maintenant, il est grand temps de se pencher sur la scène musicale marseillaise. Ça résonne comme un écho à nos interviews de La Fine Equipe et de Kid Francescoli, très attachés, tout à leur honneur, à une cite phocéenne en grande métamorphose musicale.

 

Pauline Guillonneau

 

French 79, la fanpage et le Soundcloud.

 

French 79 sera retrouve bientôt le crew complet : Nasser, Husbands, Kid Francescoli, Oh! Tiger Mountain et un petit nouveau, Johnny Hawaii. C’est le 30 mars à la Machine du Moulin Rouge.

 

 

à propos de l'auteur Pauline Guillonneau

Après avoir travaillé en télé, en radio et en presse écrite à Paris, Londres et Sydney, j'ai finalement opté pour la presse web dans cette bonne vieille capitale française en créant TAFMAG.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *