PHOTOGRAPHIE // Paul Rousteau montrerait (presque) ses champs de fraises

Paul Rousteau fait partie de la nouvelle édition TAFMAG, « Blue Hawaii », les 50 artistes à suivre [bientôt disponible sur l’e-shop] Après avoir achevé ses études de photographie à l’Ecole de Vevey en Suisse il y a sept ans, l’artiste s’installe à Paris, prêt à mettre en pratique toutes ses années d’apprentissage. Photographe aux influences marquées, son univers artistique oscille entre douceur et onirisme tout en révélant une pointe de mystère. Son terrain de jeu? La couleur, qu’il exploite tels les peintres modernes en usant de teintes chatoyantes et voluptueuses.

 

Dépeindre le réel

Strawberries Fields, série photographique présentée au Centre d’Art Forma à Lausanne en 2016, ne fait que confirmer les aspirations de l’artiste, traduisant dans un même temps de la naïveté et une pleine connaissance de l’histoire de l’art. Les sujets qu’il aborde s’inscrivent dans un héritage classique. Pour autant, le traitement est résolument moderne et laisse deviner un certain attrait pour l’expérimentation.

Le médium photographique, Paul Rousteau l’appréhende comme un peintre, jouant sur la chromie, le grain et la lumière à la manière d’un Pierre Bonnard ou d’un Monet. Le flou vient également accentuer ce caractère pictural et apporter à ses compositions des notes plus abstraites.

 

Paul Rousteau
Le Tumblr
L’Instagram

 

Découvrez « Blue Hawaii » en avant-première lors de la soirée de lancement ce jeudi 23 novembre chez Centre Commercial
42 rue de Marseille, Paris 10e
18h30-22h
L’événement Facebook

 

About The Author: Aphélandra Siassia