LES ÉDITOS MODE // Mazarine à la cour

On vous présentait la marque de prêt à porter de luxe Mazarine dans notre premier art-book Banana Split. A l’image de son nom, Mazarine s’inspire d’époques inconnues et de lieux imaginaires. Les matières s’épanouissent dans le luxe français, italien et japonais, le tout made in France. On découvre leur nouvelle collection A/W 2017 avec beaucoup d’excitation.

 

Nostalgie du futur : Los Angeles, novembre 2019

La ville scintille dans la nuit. Les lumières néon illuminent la foule nocturne qui se presse sous la pluie pour se perdre dans l’ombre. La collection Replicant respire l’influence asiatique : longueurs exagérées des pantalons et des manches, volumes accentués par les rubans et détails surréalistes de mains métalliques enserrant les tailles.

Les cols kimonos contestent les poches géantes, les plastrons et autres armures d’organza sont les références militaires de la saison. Les coupes sont nettes et assurées, entre hyper structuré et drapés transparents.

Mélange de matières aussi : des sergés de laine, des mohairs, des mikados de soie bleue aux reflets changeant, un pied-de-poule mauve, des mousselines de soie crinkle, des organzas techniques à l’effet mouillé, et des jersey de lurex transparents. Le bleu de Prusse, le bordeau, le noir et le kaki, éclairés parfois de bleu et de rose néon viennent compléter ce labyrinthe urbain. La saison est une ode à un futur d’avant, à un futur passé.

 

Le site
Le Facebook
L’instagram

 

About The Author: Romane Ricard