DESSIN DU LUNDI // En mai, découvrez l’inspiration de ‘Bubble Gum’ en quelques extraits

En décembre dernier, TAFMAG publiait son premier concept-book, Banana Split [en vente ici], une compilation d’inspirations et de tendances actuelles au travers de 50 artistes à suivre. Ce mois de mai, le second volume, Bubble Gum est de sortie. À cette occasion, pour le Dessin du Lundi de Mai, focus sur une sélection féminine issue de l’ouvrage. Cinq univers, cinq inspirations et cinq parcours très différents mais dont chacun vaut le détour !

SPH OZR

Le mois de mai nous offre un cinquième Lundi et c’est sympa puisque cela nous permet de consacrer un nouveau Dessin du Lundi à la découverte de notre art-book Bubble Gum. On termine donc en beauté avec Sophie Hauser, alias SPH OZR, une jeune illustratrice et graphiste à qui a été confiée la précieuse tâche de réaliser la couverture de Bubble Gum !

Originaire de Paris, l’illustratrice est diplômée de l’Ecole de Condé avec un Master en Design Global. Rappelez vous, la semaine dernière on vous parlait de l’illustratrice Yoko Honda, et de son intérêt pour le groupe de design Memphis. SPH OZR partage ce même goût pour ces designers italiens, avec son lot de motifs, de lignes géométriques et de couleurs, tantôt pales tantôt saturées. Des formes abstraites qui séduisent et pas n’importe qui ! Cette année, Sophie réalise la nouvelle identité visuelle de la Machine du Moulin Rouge.

 

Yoko Honda

Pour cette quatrième série, c’est l’illustratrice japonaise Yoko Honda qui nous prend la main pour un plongeon au coeur des années 80. On se retrouve dans un univers quasi futuriste aux couleurs survitaminées et aux patterns agiles peuplant des paysages de cartes postales quasi dépeuplés. Mais c’est sans effort qu’on visualise ses personnages : poils sur torses fiers, lunettes fumées et moustaches pour tout le monde. Une représentation des 80’s idéalisée, que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre, mais que l’on s’imagine aisément à la manière de Yoko Honda comme un vieux fantasme vintage. On retrouve aussi une autre inspiration assez forte, le courant de design italien Memphis qui vient apporter son lot de géométrie et de motifs, toujours autant d’actualité.

 

Marylou Faure

Avec un diplôme en Direction Artistique et Art Graphique, obtenu à l’ESAG Penninghen de Paris, c’est aujourd’hui depuis Londres que l’illustratrice Marylou Faure officie. Elle constelle le paysage de l’illustration de ses dessins pop, aux couleurs vives avec pour sujet de prédilection la représentation féminine, que Marylou dessine sous toute ses formes. Une cure de vitamines C qui rebondit, qui brille, le tout servi par un trait épais pour une série éclectique qui rend compte de la palette variée de l’illustratrice.

 

Agathe Sorlet

Pour cette deuxième série, on découvre Agathe Sorlet, qui se fait petit à petit une place dans le monde de l’illustration. Ses dessins mettent en scène des filles inspirées par ses ballades parisiennes. Ses couleurs vives et franches délivrent de temps en temps un motif discret et délicat. Diplômée de LISAA et des Gobelins, l’illustratrice manie aussi très bien l’animation dont on vous conseille d’aller en découvrir quelques exemples rapidement. Quand au book Bubble Gum, il est lui aussi à découvrir dès jeudi 11 mai jusqu’à dimanche 14, durant le lancement à la Vitrine DD (Paris 3e) !

 


 

Élodie Lascar

Diplômée des Arts Déco de Strasbourg, Elodie Lascar vit et travaille aujourd’hui sous le soleil marseillais. L’illustratrice s’affirme dans un univers très coloré, marqué par l’impression riso. En témoignent ses deux derniers projets en date, pour lesquels elle est toujours en très bonne compagnie – avec Fanny Blanc ou Dessins Des Fesses, par exemple. Le premier est un calendrier collectif qui rend hommage à 12 femmes atypiques et le second, Mourir sur scène, un ensemble d’illustrations autour de Dalida. On y retrouve un trait commun, le goût d’Élodie pour les femmes et leur corps, qu’elle a le don de dessiner et de mettre en scène de manière originale et remarquable.

 

Malina Cimino

About The Author: Malina Cimino